Independance de la justice: mythe ou réalité? - CVA Vannes
2585
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-2585,page-child,parent-pageid-600,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
 

Independance de la justice: mythe ou réalité?

 

Indépendance de la justice: mythe ou réalité

 

Par son expérience de magistrat puis de procureur de la république, ayant siégé à la fois au parquet et au siège, proche de la politique et de la pression médiatique autour des hommes du pouvoir, Philippe COURROYE est à même de nous fournir un éclairage pertinent sur les rapports entre la Justice, les médias et la politique, triangle des Bermudes de trois forces associées et/ou antagonistes, jouant un rôle parfois dangereux entre elles.

Il a ainsi – comme magistrat à Lyon en 1991 et 1992 – instruit des affaires concernant des hommes politiques tels que Michel NOIR et Alain CARIGNON, puis plus tard dans ses fonctions de procureur de la République auprèsès du tribunal de grande instance de Nanterre, celles de Nicolas SARKOZY, en 2009, une autre procédure judiciaire dans l’affaire BETTENCOURT et le procès de l’AngolaGate avec Charles PASQUA

La justice est une institution souvent méconnue dont on parle pourtant beaucoup du fait de la médiatisation croissante des affaires de justice. Son indépendance est un thème cardinal de la fonction régalienne : ce qui signe un pays démocratique est à la fois l’indépendance de sa justice et sa liberté de la presse, malheureusement parfois malmenées.

 

 

La suite du contenu est réservée aux adhérents. Veuillez vous identifier.